Foire aux questions

Pourquoi moderniser le port de Jarry ?

En l’état actuel, les infrastructures du Port de Guadeloupe sont inadaptées pour accueillir les navires de plus grande taille qui – suite à l’ouverture d’un nouveau jeu d’écluses – passeront par le canal de Panama.

Sans évolution du chenal ou des infrastructures, cela limitera fortement l’attractivité du Port de Guadeloupe pour le trafic de transbordement et pénalisera le traitement du trafic domestique qui risquent alors d’évoluer vers la feederisation. Cette feederisation rendrait la Guadeloupe dépendante d’un autre port avec un surcoût pour l’économie Guadeloupéenne estimé à 50 millions d’euros par an soit 500 euros annuel par ménage.

Quels travaux sont prévus ?

Le projet consiste à créer un Port Nouvelle Génération adapté aux nouvelles caractéristiques du transport maritime.

Ce projet comprend principalement l’amélioration du chenal d’entrée au port via des opérations de dragage (chenal, emprise des digues d’enclôture, cercle d’évitage) et de modification du balisage.

Il est également prévu d’aménager les quais afin de permettre l’accostage des navires de 2800 EVP fin 2015 et de 4500 EVP à l’horizon 2016.

Comment les questions environnementales ont-elles été intégrées au projet de Port Nouvelle Génération ?

Dans le cadre du projet de Port Nouvelle Génération, 6,5 M€ d’études ont été réalisées spécifiquement sur les enjeux environnementaux.

À celles-ci, s’ajoutent 17M€ de mesures de suivi et de compensation d’impact qui permettent aujourd’hui d’inscrire le projet dans un modèle économique portuaire plus respectueux de l’environnement et de la biodiversité marine.

C’est dans ce cadre que l’organisation du chantier a été pensée afin de minimiser les impacts sur l’environnement, via :

  • Une surveillance de la qualité des sédiments
  • Un suivi de la turbidité
  • Des mesures de suivi et de contrôle d’impact précisées dans le cadre de l’arrêté préfectoral d’autorisation des travaux
  • Un encadrement spécifique du dragage et une définition précise des sites d’immersion retenus.

Des mesures supplémentaires ont été prises afin d’assurer dans le temps la protection de la biodiversité marine :

  • Des mesures spécifiques pour accompagner les filières économiques de la pêche et de l’aquaculture ;
  • Un important travail de transplantation des coraux et des herbiers ;
  • Un dispositif de détection et de surveillance des mammifères marins ;
  • La mise en place de mesures compensatoires (replantation et protection de nouvelles zones de mangroves, création d’un sentier sous-marin, culture de larves de poissons et de gamètes de coraux).

Quels apports pour le territoire guadeloupéen ?

Dans le cadre de la réalisation du Port Nouvelle Génération, c’est toute l’économie de la Guadeloupe qui bénéficiera des retombées positives de ce projet permettant :

  • La croissance des activités liées au trafic de transbordement ;
  • L’expansion de l’activité de manutention et donc la création d’emplois portuaires ;
  • Des opportunités de création de filière ;
  • Une desserte très régulière et performante depuis et vers l’Europe ainsi que d’autres régions du monde ;
  • Des gains de productivité permettant une réduction du coût de la desserte ;
  • Un maillage maritime plus performant mettant la Guadeloupe en contact avec de nombreux pays de la région Caraïbe et de l’Amérique du Sud.

Il ne s’agit donc pas uniquement d’un projet portuaire, mais bien d’un aménagement favorisant le développement économique à long terme de l’archipel.

Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?

Envoyez-nous un mail à infotravaux@port-guadeloupe.com.